Voyager en Arménie voyage en Arménie Decouvrez L'Armenie Avec Nous Tourisme en Arménie voyage en Arménie arménie tourisme voyage arménie

TITLE

DESCRIPTION

L’Arménie sur le point de signer un accord d’association avec l’UE

L’Union européenne et l’Arménie devraient signer un accord visant à approfondir sensiblement leurs relations lors d’une cérémonie qui se tiendra vendredi à Bruxelles en marge du sommet du partenariat oriental.

Le président arménien Serge Sarkisian participe au sommet qui réunit les dirigeants des six pays du partenariat oriental.

La signature de l’accord de partenariat global et renforcé (CEPA) entre Erevan et Bruxelles devrait devenir l’événement principal du sommet. L’accord, cependant, n’évoque pas la question du libre-échange et est moins ambitieux que les accords d’association conclus par la Géorgie, la Moldavie et l’Ukraine.

L’UE a lancé le partenariat oriental en 2009 pour promouvoir l’intégration économique et les valeurs européennes dans six pays d’Europe de l’Est et du Caucase du Sud.

Comme la Géorgie, la Moldavie et l’Ukraine, l’Arménie a précédemment négocié un accord d’association avec l’UE, mais elle y a renoncé en 2013 et a ensuite rejoint l’Union économique eurasienne (EEU) dirigée par la Russie.

Le texte du nouvel accord contient un certain nombre de dispositions jugées favorables à l’Arménie. En particulier, la CEPA engage l’Arménie à réformer ses institutions, son système politique et à renforcer davantage les droits de l’homme. Si l’Arménie remplit tous ses engagements, elle pourra recevoir un soutien économique substantiel de l’Union européenne en vertu du principe dit du « plus pour plus ». En d’autres termes, si l’Arménie respecte ses engagements au titre du CEPA, l’UE s’engage à soutenir et à promouvoir les investissements en Arménie.

Le CEPA contient également de bonnes nouvelles pour les petites et moyennes entreprises avec son « accès aux prêts en monnaie locale ». Les observateurs disent que cela pourra également devenir un stimulant pour le développement économique de l’Arménie.

Boris Navasardian, qui avait auparavant coordonné la Plateforme nationale arménienne du Forum civil du Partenariat oriental, estime que l’accord qui devrait être signé le 24 novembre est également important pour l’Arménie en termes de développement économique.

« Il y a des opinions selon lesquelles le champ économique n’est pas couvert par l’accord, mais nous voyons qu’il y a des formulations assez sérieuses spécifiquement dédiées à la coopération économique », a déclaré Navasardian, soulignant qu’il est également important que l’Arménie bénéficie des opportunités offertes par le CEPA.

Le sommet de cette année à Bruxelles pourrait également aborder la question des conflits dans sa déclaration finale. Un paragraphe concernant les conflits dans la région a été laissé en suspens après que l’Arménie et l’Azerbaïdjan aient souhaité des déclarations spécifiques, mais contradictoires, sur le Haut-Karabakh, selon un projet de texte vu par RFE / RL.

Le texte actuel de la déclaration se lit comme suit : « Les participants au sommet appellent à redoubler d’efforts pour promouvoir le règlement pacifique des conflits dans la région sur la base des principes et des normes du droit international. » Il ajoute que « la résolution des conflits, la confiance et les relations de bon voisinage sont essentielles au développement économique et social et à la coopération. »

Les négociations sur la question semblent toujours en cours à huis clos.

Si tout se passe bien, l’UE entamera un dialogue avec l’Arménie sur la libéralisation des visas.

L’accord prévoit une coopération non seulement en matière économique et politique, mais aussi en matière de sécurité. En fait, l’Arménie n’a pas d’engagements liés à la sécurité dans le cadre de l’UEE et, en ce sens, l’Arménie peut conclure de tels accords avec l’Union européenne. Les engagements de l’UE à aider l’Arménie dans le domaine de la sécurité sont également considérés comme bénéfiques pour Erevan.

Lors de sa visite à Bruxelles, le président arménien Sarkissian a rencontré aujourd’hui le roi Philippe de Belgique et des membres du conseil d’administration de l’organisation non gouvernementale internationale des Amis de l’Arménie.

Plus tard mardi, le dirigeant arménien a assisté au sommet du Parti populaire européen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

AMvoyage

  •   Armenia

  •    Mobile: +37455444998

  •    Mail: info@amvoyage.com

         

amvoyage.com

voyager en Arménie, tourisme en Arménie Nous invitons ceux qui veulent voyager en Arménie de se profiter de nos services diversifiés. L'agence Voyage Arménie fera maximum d'efforts pour satisfaire toutes les attentes des gens qui veulent voyager en Arménie.

GALLERY

CONTACTEZ NOUS





Your Name (required)

Your Email (required)

Subject

Your Message

© Copyright 2017 par AM Voyage tous les droits sont réservés